Titre

"Prendre soin de soi, pour prendre soin des autres"

Juste pour aujourd'hui, j'honore ce qu'il m'est permis de transmettre


Je dédie cet article aux Maîtres que j’ai eu l’honneur d’initier, aux futurs Maîtres de toutes lignées,

et à tous ceux qui n’hésitent pas à se remettre en question pour éveiller leur conscience.

 
Il est convenu qu’un Etre se "forme" au quotidien,  ce qui fait dire que nous sommes

« La somme, le fruit de toutes nos expériences passées ».

Je ressens cela profondément car une période de ma vie fut consacrée aux arts martiaux, 

je reste très imprégné de ce que m’ont transmis mes deux guides Japonais.

A leur contact j’ai appris entre autre à respecter les techniques et la valeur d’un enseignement.


Lorsqu’on recommande aux élèves de respecter scrupuleusement les gestes appris, c’est afin d’en préserver leur efficacité.

Les formes ont été élaborées par des Maîtres qui ont eu d’abord l’intelligence et l’idée géniale, puis le courage, la force,

et la patience de les expérimenter pendant de longues périodes.

Elles ont ensuite été éprouvées par leurs descendants, jusqu’au moment où elles ont été mises à notre disposition pour notre usage quotidien.

Le Reiki n’est pas une pratique Martiale

Il ne faut pas en déduire pour autant que l’application des techniques qui le composent n’exige pas les mêmes qualités.

Par exemple, lors d’une session dispensée à une personne, une large place est laissée au ressenti, à l’intuition, à notre guidance.

Les seules priorités sont le respect et le bien-être du Receveur.

Tout ce que nous faisons et que nous mettons en œuvre doit aller dans ce sens.

Si nous utilisons un « Procédé » plutôt qu’un autre, c’est qu’il est adapté au besoin présent.

Il reste évident alors que sa mise en œuvre ne suppose aucune fantaisie ou improvisation.

Encore faut-il avoir parfaitement mémorisé les mouvements de base,

car leur bonne application aura (en partie) une influence positive sur le résultat.


On pourrait être tenté de dire : « Oui mais l’énergie trouvera bien d’elle-même son chemin ! »

ou «  A quoi bon se compliquer la vie avec toutes ces techniques ! »

ou encore « Il suffit de poser les mains quelque part sur le corps du receveur et de laisser couler la vie (l’énergie) ».

Je suis en partie d’accord avec ces remarques, mais en partie seulement.


Nous avons tous en mémoire l’image de Maître JESUS ou de BOUDDHA en train de pratiquer l’imposition des mains

au dessus de la tête des personnes.

Ils n’avaient recours à aucune technique particulière et malgré cela le transfert d’énergie était quasi instantané.

Le miracle avait lieu sur le champ.

Mais puisque nous ne sommes ni Jésus, ni Bouddha (ou alors de très « petits Bouddha »), servons-nous sans retenue

des instruments à notre disposition en attendant des jours meilleurs.

A mon avis, si nous avons de si nombreux outils pour mettre en œuvre l’énergie, c’est que l’Univers a jugé que dans leur grande majorité,

les praticiens Reiki n’ont pas un niveau d’Eveil suffisant pour pratiquer comme eux l’ont fait auparavant.

J’ai toutefois la conviction qu’un jour, nous pourrons à nouveau faire de même.

Entre-nous, lorsque qu’un Maître Reiki pratique une Syntonie de Guérison ou une Initiation, que fait-il d’autre si ce n’est une Bénédiction

au cours de laquelle la personne reçoit un flot important d’énergie. C’est un début encourageant.

Revenons à l’idée de départ

Puisqu’il est évident qu’à notre époque nous avons à disposition une panoplie d’outils conséquente, autant le faire

avec professionnalisme, précision, et une certaine « rigueur ».

Je sais que je peux choquer en parlant de professionnalisme, mais puisque de nos jours on revendique un brin de reconnaissance, il est indispensable que nous nous impliquions avec plus de sérieux dans notre Voie si nous voulons être crédible.

Ce qui est valable pour les thérapeutes, l’est plus encore pour les formateurs.

On peut admettre qu’une personne adapte une technique pour ses besoins personnels,

en revanche, dans le cadre de l’enseignement nous devons avoir conscience que :
« Nous ne sommes que les détenteurs provisoires d’un savoir qui ne nous appartient pas ».

Par conséquent nous avons le devoir de restituer complètement et le plus fidèlement possible

ce qui nous a été transmis et prêté le temps d’une vie.

Dans le domaine du Reiki nous sommes tous des chercheurs.
Nous pouvons laisser libre court à notre intuition pour trouver d’autres formes d’application de l’énergie Universelle.

Parmi les générations de Maîtres qui ont succédées à Mikao USUI, certains ont introduits des techniques qu’eux-mêmes ont innovées.

Ils l’ont fait avec conscience et seulement après les avoir abondamment expérimentées avec de nombreuses personnes

(traitement à distance avec le cristal de quartz - beaming - symbole du Cœur - symboles Tibétains…).

Je rappelle que dans tous les cas lorsqu’on veut introduire de nouvelles techniques,

la règle est qu’elles doivent fonctionner avec tous les praticiens et pas seulement leur auteur.

D’autres ont amené des techniques issues de systèmes énergétiques différents, mais en les adaptant au Reiki.

Je pense à l’I.P.E (Intervention Psycho Energétique) transmise par William Lee Rand, qui l’a reçue de la part d’un guérisseur Hawaïen.    

A ce propos, certaines « âmes pensantes » s’offusquent de voir se développer le Reiki en prétendant :

« Le Reiki n’est que ce que Mikao USUI a enseigné ».

Il me semble fâcheux de manquer d’ouverture à ce point et de limiter sa pratique.

Mikao USUI et Shugiro HAYASHI ont transmis beaucoup plus que certains le prétendent aujourd’hui.

Malheureusement, pour des raisons encore inconnues,

une partie des Maîtres n’ont pu avoir accès à tout ce qu’ils ont laissé à leurs prédécesseurs.

Nous en avons un exemple flagrant avec les Techniques Japonaises de Reiki, rendues à la « communauté Reiki »

il y a quelques années par Franck ARJAVA Petter.

Merci à lui pour son travail et son investissement dans sa recherche de la vérité. 
 
Le Reiki, une Voie en évolution

Il est tout à fait normal de penser que si Mikao USUI avait vécu dix, vingt, ou trente ans de plus,

sa pratique aurait encore évoluée et personne n’aurait à s’en plaindre. 
L’énergie de l’univers évolue ! L’humanité évolue !

Pourquoi les outils qui mettent en œuvre cette énergie devraient-ils ne pas évoluer ?

N’oublions pas que dans notre Univers :  
 Le Mouvement, c’est la Vie ! 

Le Ralentissement, c’est la maladie ! 

L’Arrêt, c’est la mort !    
  

Tout en étant conscient et ouvert aux possibilités de changement, je rappelle que nous faisons partie d’une chaîne de transmission.

Il est de notre devoir en tant que « Porteur d’un Savoir », pour éviter de le voir s’éteindre,

de léguer le plus fidèlement possible l’héritage du passé aux jeunes générations.

Dans cette perspective, je propose à tous les Maîtres qui le souhaitent,

d’appliquer et d’ajouter symboliquement aux Idéaux du Reiki, l’idée suivante :  
« Juste pour aujourd’hui, j’honore ce qu’il m’est permis de transmettre ».

Ce qui à mon sens est une très belle façon de : « Rendre hommage à nos parents, à nos professeurs, à nos aïeux, …» 

Avril 2006