Titre

"Prendre soin de soi, pour prendre soin des autres"

L'intention pure

                                                                                             Encore un article sur l’Intention, me direz-vous !


Ce sujet est souvent évoqué dans des revues ou des lieux de parole, mais il est tellement vaste et important qu’il justifie qu’on y revienne.

Je me contenterai de n’aborder ici que des aspects pratiques qui ne seront pour certains qu’une redite, mais comme on dit, il est bon de temps en temps de faire une piqûre de rappel.

Nous avons tous, sans qu’il soit nécessaire d’être pratiquant de Reiki, une certaine idée de ce que signifie cette notion. Nous entendons de temps à autre des étudiants en période d’examen ou des personnes en recherche d’emploi, dirent avec beaucoup de conviction: « Il faut que j’y arrive ! », « Il faut que j’ai mon bac ! », « Il faut que j’obtienne cet emploi ! » … et cela marche parfois.

C’est la force de leur envie (leur Intention) qui va déclencher et diriger leur propre énergie vers l’objet de leur attente, avec de temps à autre le résultat espéré.
Il s’agit là d’un processus « inconscient », car ils ignorent la plupart du temps la force de leurs pensées (positives ou négatives) et la loi d’attraction (les énergies de même nature s’attirent).

Dans le cas de notre pratique, ce ne sont plus seulement nos propres énergies que nous allons activer « consciemment » et mettre au service du but à atteindre, mais aussi et surtout l’énergie Reiki dont on sait qu’elle est une énergie d’Amour qui peut tout réaliser et sublimer, pour notre plus grand bien.
Dans tous les cas, indépendamment du processus énergétique, le résultat  final dépendra également de notre « Implication » dans le processus d’évolution. En effet, il ne suffit pas simplement de désirer et demander un changement par la pensée pour qu’il se concrétise. Nous devons dans le même temps, mettre en place les germes de sa réalisation.
                                                                         C’est notre part de "RESPONSABILITE" dans le processus de co-création !

Rappelez-vous les paroles du Dalaï Lama :

                                           « Souvenez-vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance ».
Cette citation nous fait comprendre que le ciel nous éduque et nous protège.

- Il nous enseigne à travers ce que nous pouvons ressentir comme un refus de sa part, que notre souhait n’était pas juste, ou simplement décalé par rapport aux besoins du moment.

- Il nous protège aussi, dans le sens ou il est souvent préférable de ne pas obtenir ce que nous avons demandé, plutôt que d’avoir à gérer des situations qui nous dépassent.

Une autre pensée dont j’ignore l’auteur est aussi très révélatrice : 

                                                                           « Attention à ce que vous demandez, vous risquez de l’obtenir ! »
Cette dernière nous invite à être prudents et réalistes, mais surtout elle nous rappelle (une fois de plus) que nous sommes responsables.

Par conséquent nous devons bien peser et saisir le sens des mots que nous utilisons lorsque nous formulons des demandes.
 

                                                                                                                      Avoir les idées claires


Si nous retenons la leçon, nous pourrons appliquer son principe pour traiter par le Reiki une situation qui nous dérange, ou un aspect de notre vie qui ne fonctionne pas (de notre point de vue) de la meilleure manière possible.

Quelle que soit la situation, nous allons tout d’abord l’examiner avec la plus grande attention. Cela nécessite de l’observer sans compromission, sans faiblesse, ni concession, mais aussi sans culpabilité. C’est la seule possibilité réelle et efficace de voir et de comprendre ce que nous désirons, ce que nous voulons obtenir, ce vers quoi nous voulons tendre.

Cette attitude nous entraînera à élaborer des pensées claires qui seront indispensables pour avancer sur notre chemin.

                                                                                        

                                                                                                                  Un frein certain : le Doute !


Le travail fait en amont a précisé nos choix de vie. Notre intention repose désormais sur cette base solide (nos convictions). Sublimée par l’énergie d’Amour du Reiki ainsi que la nôtre, cette intention pure et franche pourra se focaliser désormais sur l’objectif final et l’influencer positivement. Nous retrouvons ici les ingrédients contenus dans la règle des « 3 C ». Elle est mon moteur et ma force de vie. Je remercie le « souffle » qui me l’a révélée.

 

                                                        Pendant l’envoi d’énergie, il est capital, primordial et indispensable d’exclure le Doute.


Désormais tout devrait se dérouler simplement. Malheureusement dans la pratique ce n’est pas toujours aussi simple. C’est pourquoi nous devons préciser un dernier point.

                                                                                                                                       Rappel 

- Après avoir déterminé avec attention ce que nous voulons traiter "Ici et Maintenant" (une chose après l’autre et pas tout en même temps), nous avons élaboré une phrase positive adaptée aux besoins du moment.

- Ensuite nous nous sommes préparés comme il convient (centrage, etc.).

Nous avons ainsi parcouru un long chemin d’introspection pour établir notre choix, en dehors de toute pensée égoïste et égocentrique. Par conséquent, au moment de l’envoi puisque c’est ici que nous sommes, notre esprit est supposé être clair, limpide et lumineux.

Supposons à présent que pendant cette phase notre intention soit parasitée par un doute quelconque. Si nous persistons malgré ce sentiment, celui-ci va créer une possibilité d’échec, car cela reviendra simplement à envoyer le poison en même temps que l’antidote.
Dés lors que nous prenons conscience que le doute interfère, il est indispensable d’interrompre l’envoi pour recommencer  plus tard le processus d’introspection depuis le début.
Cependant, cette cause d’échec est quelquefois « sournoise » et difficile à identifier, car nous n’en avons pas conscience. Dans ce cas, notre attention pourra être attirée ultérieurement, notamment à la suite de traitements répétés et dispensés avec toutes les règles, mais qui pourtant ne trouvent pas un juste aboutissement. Nous savons qu’il peut y avoir d’autres causes mais celle que nous évoquons doit aussi être considérée. Il est certain que si notre demande est décalée par rapport à la situation, le résultat le sera aussi.
Lorsque échec (ou apparence d’échec) il y a, certaines personnes aux convictions fragiles peuvent remettre en cause les capacités de l’énergie Reiki ou leurs propres aptitudes. Je les invite à prendre conscience de ces aspects de notre pratique et de reconsidérer leur attitude.

    

                                                                                                                                En conclusion


Sur un plan personnel, chacun est libre et capable de prendre des engagements. Je vous invite à prendre celui d’être de plus en plus attentif et vigilant à tous les actes de votre vie et de façon générale, à votre attitude mentale. Je ne saurais trop vous recommander de pratiquer régulièrement la méditation. A travers ces pratiques, progressivement vous développerez des pensées qui engendreront des paroles et des comportements de plus en justes (ajustés). Par voie de conséquence et en retour, vous développerez encore la pureté et donc, la force de vos intentions.

Cet ajustement global vous guidera chaque jour dans votre rôle de praticien Reiki et de co-créateur conscient. Il sera le baromètre qui servira à mesurer votre évolution. De même, lorsque vous regarderez en arrière vous constaterez le chemin parcouru. 
Celui-ci confirmera (ou non) alors la justesse de vos choix précédents et la pureté de vos Intentions !

                                                                                                          

                                                                                                                                Octobre 2004