Titre

"Prendre soin de soi, pour prendre soin des autres"

Plus de respect et d'Amour !

Une élève m’a présenté récemment un livre de Reiki afin de connaître mon avis sur l’intérêt de son contenu. Par respect pour son auteur et le Reiki lui-même, je ne divulguerai pas le titre de cet ouvrage.

Celui-ci présente « divers exercices pratiques à la portée de tous » (d‘après lui), certains symboles, et des techniques d’Initiations. Il dévoile ainsi des pans de l’enseignement habituellement réservés aux pratiquants du second degré pour ce qui concerne les symboles, ainsi que ceux de la Maîtrise pour les Initiations.

Sans révéler à mon tour ce qui ne doit pas l’être, je précise que les symboles sont des clés. Ces clés servent de points de focalisation à l’esprit du Donneur pour l’aider à canaliser l’émission de l’énergie Reiki sur une longue distance (quelle que soit cette distance) et à en concentrer la puissance pour son usage personnel ou celui d’une autre personne.

Lorsqu’un Maître aborde le chapitre des symboles, d’emblée il précise qu’ils sont sacrés, transcendantaux, et qu’ils doivent rester secrets. Ceci suppose qu’ils ne seront ni présentés, ni utilisés ouvertement devant un non-initié, car il ne suffit pas que la personne ait eu connaissance de leur tracé, de leur Mantra (leur nom) et de leurs applications pratiques pour qu’elle puisse les activer.

Cette capacité ne pourra lui être transmise que par le Maître (Instructeur – Enseignant – Formateur), lors du Rituel d’Initiation. Faute de quoi ils ne lui seront d’aucune utilité. 

Un symbole n’est pas un jouet que l’on peut triturer sans considération et sans conscience, selon notre bon vouloir. Nous pouvons supposer que si nous les laissons à la disposition de tout un chacun, certaines personnes non informées seront tentées de s’en servir de façon inapropriée (voire malveillante). Il n’y aura heureusement aucun résultat néfaste sur le Receveur supposé car rappelons le, ils ne sont pas ACTIFS en dehors des conditions définies précédemment, et de plus, ils ne sont pas MANIPULABLES. 
 
Ils ont en effet été créés dans un but précis et fonctionneront toujours merveilleusement bien, mais toujours et seulement « pour le plus grand bien du Receveur ».

Si risque il y a, il demeure sans doute pour la personne qui aura essayé de les utiliser consciemment de façon négative. La tradition nous apprend que le Reiki sait se protéger. L’Univers veille sur nous et nous en avons parfois des exemples. On a souvent constaté à la lecture d’ouvrages similaires, que les symboles présentés comportaient des erreurs. Erreurs de transcription ou autre ?  Celui-ci n’échappe pas à la règle et j’en ai relevé quelques unes.

En ce qui concerne le chapitre consacré aux Initiations, je serais plus direct. Je pense qu’il faut ne pas avoir réellement compris le sens ou l’essence même du Reiki pour présenter des rituels qui ne seront, encore une fois, pas applicables en tant que tels.

 
A mon avis, divulguer des techniques non applicables, revient à parler pour ne rien dire. Il n’y a aucun mystère à entretenir avec le Reiki et par conséquent « rien à démystifier ». C’est une des Voies les plus naturelles qui soit pour accéder au « Bonheur », toute personne peut expérimenter sans restriction les différentes facettes de cet "Art de VIE ".

De tels ouvrages satisfont au mieux la curiosité intellectuelle de certains, mais revers de la médaille, ils ôtent aux futurs pratiquants la spontanéité quant au plaisir et à la joie de les découvrir lors d’un prochain stage. Ajoutons également la possibilité pour les lecteurs non avisés, d’enregistrer maladroitement les informations données.

Le plus important semble être que l’Ethique du Reiki n’est pas respectée, et même s’il n’appartient à personne (dixit l’auteur) - ce qui est tout à fait mon avis - il mérite à mon sens : "Plus  de  Respect  et  d’Amour !"

Ces quelques lignes n’ont pas pour objet de servir la critique, les pratiquants sincères le comprendront. Au moment d'aborder de telles lectures, il est essentiel que chacun d’entre nous s’interroge sur ses motivations. Nous devons faire preuve de discernement et à l’occasion méditer sur ce précepte ancien :                              
                                                      « La véritable essence ne peut être transmise que d’Esprit à Esprit, de mon Ame à ton Ame »    
 
                                                                                                                            I SHIN DEN SHIN

                                                                                                                                  Avril 2002