Titre

"Prendre soin de soi, pour prendre soin des autres"

Reiki et Aïkido

                                                                                                                       Plus d’un point commun…

  

Pour avoir étudié et pratiqué pendant une vingtaine d’années diverses disciplines des arts martiaux (karaté, taï chi chuan et qi gong), je ne peux m’empêcher d’établir un parallèle entre ces différentes voies, et celle que nous a léguée Mikao USUI : le REIKI, « La recette secrète pour inviter le Bonheur ! » .

D’une manière générale, il ressort que tous les Maîtres à l’origine d’un art martial ou autres disciplines se rapportant à l’être humain ont eu des traits communs dans leur ligne de conduite. Qu’il s’agisse de leur vie en tant qu'Homme ou de la pratique de leur Art, ils avaient une seule et même éthique et ont tous été animés de qualités semblables : Conviction, Constance, Courage, Honnêteté, Respect, Rigueur, Humilité, Intelligence, Cœur, Ouverture Spirituelle...

A des degrés divers ils ont développé ces qualités, et c’est grâce à elles qu’ils ont pu franchir les étapes leur permettant d’atteindre le sommet de la montagne.

 

                                                                                                                  Sur les Pas de deux Maîtres

 

Cette réflexion a pour seule ambition de montrer une certaine analogie dans la démarche et l’expérience de 2 Maîtres auxquels nous devons tant : Mikao USUI et Morihei UESHIBA.

Nous savons que Maître UESHIBA est le fondateur de l’Aïkido.
Contemporain de Mikao USUI, il est né le 14 Décembre 1883 dans le village de Tanabé, Préfecture de Wakayama, au Japon.
Vers 1890, alors qu’il avait 7 ans, il suivit l’enseignement de l’école Bouddhiste Shingon Mykkyo qui signifie « Enseignement secret du monde véritable  », comme l’avait fait avant lui, Mikao USUI.
De même que lui, il a vécu l’expérience du Satori. La première fois vers l’âge de 18 ans dans le jardin de son père, et d’autres plus tard sur le Mont KURAMA.

Rappelons que le Satori est une expérience mystique extraordinaire, paraît-il douloureuse, qui survient après une longue et intense période de recherche et de pratique dans un domaine particulier.

Au cours de l’expérience du Satori, l’étudiant est plongé dans une sorte de transe, il reçoit un flot abondant d’énergie et des informations qui viennent sublimer ses connaissances.

De son côté, Mikao USUI a vécu le Satori sur le Mont KURAMA en 1922. Il reçu dans le même temps l’onde d’énergie et probablement diverses informations, mais pas les symboles (comme nous le raconte la légende).
Les personnes initiées à l’USUI Teate savent qu’il n’utilisait pas les symboles pour transmettre l’énergie, mais qu’il les a seulement introduits vers la fin de sa vie, lorsqu’il a transmis son enseignement à Chujiro HAYASHI.
(L’USUI Teate  est le système originel de Mikao USUI, c’est ainsi qu’il a appelé sa méthode au début).


                                                                                                                            La Voie du Cœur

Morihei UESHIBA qui était un homme de Cœur enseignait :
« En Aïkido il faut traiter son partenaire avec le plus grand respect. Il nous confie sa vie et on doit manipuler ce précieux objet avec le plus grand soin. Tenez votre partenaire comme si vous berciez un enfant ».

Mkiao USUI, recommandait la même chose en parlant du receveur de soin.

Morihei UESHIBA disait que pratiquer l’Aïkido est un INORI, une prière sous forme de mouvements pour la santé, l’harmonie, la prospérité du monde et de tout ce qui nous entoure. Nous pouvons également considérer le Reiki, comme un INORI, une prière sous forme de « soins » pour notre bien-être (sur tous les plans), pour l’harmonie, l’amour et la prospérité du Monde.
 
Il est vraisemblable que le niveau spirituel de Morihei UESHIBA était sans commune mesure avec le niveau des pratiquants d'Aïkido actuels. Sincèrement je pense qu’il en est de même dans le monde du REIKI.

Tous les pratiquants que nous sommes, ont encore un long chemin à faire pour se rapprocher un tant soit peu de la maîtrise de Mikao USUI. De même, nous avons et aurons encore beaucoup à faire sur notre chemin spirituel.

Cette similitude entre REIKI et AÏKIDO et les expériences que connurent ces deux Maîtres (à travers leurs pratiques respectives) est tout à fait évidente. En tout cas elle confirme que :

                                                        Des voies différentes peuvent tendre vers un but identique, l’Eveil ou l’Illumination.
 
La condition essentielle est sans aucun doute, l’intention que nous mettons dans nos pensées, dans nos paroles, dans nos actions, et dans nos relations avec les autres : la Vie tout simplement.
 
Le souhait que nous pouvons formuler, c’est que nos rapports avec nos semblables, avec le monde qui nous entoure, avec l’Univers et avec nous-mêmes, deviennent un INORI, c’est à dire :                                                                                       

                                                                                                                   Une  Prière d’Amour à la Vie !
  
Pour aller plus loin :
 « A la source Spirituelle de l’Aïkido »  –  William  GLEASON  –  Editions : Guy TREDANIEL  
« Les secrets de l‘Aïkido » – John STEVENS – Editions: Budo Edition
« Aïkido – Nature et harmonie »  –  Mitsugi  SAOTOME  –  Editions : SEDIREP
 
                                                                                                                                 Avril 2003